01.11.2013

Les Paysans

978-2-8251-3898-4_1.jpgLes deux livres - sur environ  soixante lus ces dernières années - qui m’auront le plus impressionné (dont un est encore en cours de lecture) portent le même titre : Les Paysans.
Coïncidences ?
Il n’y a pas de coïncidences dans nos amours de lecture, pourtant.
L’un est de Balzac, l’autre de Reymont, prix Nobel 1924, titre polonais original Ch
łopi.
Et pourtant ce sont deux livres de style et d’approche fondamentalement différents.
Ils ont cependant en commun d’être, sous une fausse identité romanesque, des études de mœurs et de société d’une époustouflante acuité et telles qu’un sociologue, un philosophe, un romancier, un ethnologue ne pourront jamais en produire.
Ces deux livres sont d’une autre dimension de la littérature ; dimension à laquelle peu de plumes ont su, savent et sauront sans doute atteindre.

08:00 Publié dans Acompte d'auteur | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : littérature, écriture |  Facebook | Bertrand REDONNET

Commentaires

Je vois que le livre de Ladislas Reymont est édité à L'Age d'Homme, édition fondée par Vladimir Dimitrijevic, que nous connaissons bien par JL Kuffer.

http://www.lagedhomme.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=978-2-8251-3898-4&type=41&code_lg=lg_fr&num=91

Écrit par : Michèle | 01.11.2013

Répondre à ce commentaire

Le hasard me fait retrouver Bertrand, qui m'insulte sur l'écran.
Bertrand insulte donc il est.

Écrit par : tamet de Bayle | 01.11.2013

Répondre à ce commentaire

Tamet de Bayle, vous vous êtes égaré ? Bon, je vous guide parce que je suis un bon gars : la sortie, c'est la porte tout à fait sur votre droite. Vous aurez ainsi moins de mal à la trouver...
Je vous ferais aussi remarquer que si j'ai moqué votre particule ( dont je n'ai que faire) c'est parce que le ton que vous aviez employé à mon égard était déjà hautain, insultant, acrimonieux.
Mais bon, ceci dit, je n'ai pas tellement envie d'entamer une guerre avec vous car, comme chacun le sait depuis sa classe de quatrième, " à vaincre sans péril.... "

Oui, Michèle, c'est cela. Excellent éditeur au demeurant...

Écrit par : Bertrand | 02.11.2013

Répondre à ce commentaire

Bertrand est lourd, lourd, lourd...

Bertrand est lourd donc il est.

Écrit par : tamet de Bayle | 02.11.2013

Salut Bertrand,
L'excellente trilogie "Profil paysans" de Raymond Depardon me semble une approche encore radicalement différente, mais qui a certainement aussi la profonde authenticité des lectures que tu évoques...
@+ ;-)

Écrit par : Lesly | 02.11.2013

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup lu Balzac quand j'étais jeune. Ce billet me donne envie de m'y replonger.

Écrit par : Feuilly | 03.11.2013

Répondre à ce commentaire

Tamet de Bayle lève le nez, retrousse ses babines, montre de grandes dents jaunes et déchaussées sur des gencives écumantes.
Est-ce à dire qu'il va mordre ?
Non. Il braie.

Salut Lesly,
Merci à toi pour cette indication. Je ne connais pas. Mais déjà j'ai bien envie de connaître, quoique peu cinéphile...

Cher Feuilly,
Quand tu étais jeune ? Oh, mais tu me parles là de la semaine dernière sans doute ( !)
Si tu n'as pas lu Reymont, je te le conseille. Je suis certain que cette lecture te plairait beaucoup, beaucoup.

Écrit par : Bertrand | 04.11.2013

Répondre à ce commentaire

Je retiens le conseil pour Reymont

Écrit par : Feuilly | 04.11.2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire