UA-53771746-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29.09.2014

Historique anecdote

littérature Je vous livre une anecdote lue dans une revue historique polonaise, "Mòwią wieki", Les siècles racontent.
Les Polonais, qui ont longtemps cru que Napoléon victorieux des empires centraux et du tsar de toutes les Russies serait leur libérateur, vouent malgré tout une grande admiration à l'empereur. A son propos, ils sont friands d’anecdotes .
Celle-ci,  pourtant, est
peu glorieuse  :

Après qu’il eut donné le signal de la retraite devant Moscou incendié et quasiment vide de ses habitants, l’empereur vit son armée,
délabrée et harcelée par les cosaques, s’effilocher et se traîner lamentablement dans la neige et le froid des plaines de Russie.
Lui, noblesse oblige, avait pris
la fuite loin devant tout le monde, avec une petite escorte et sur un traîneau.
Arrivé au Dniepr, il demanda à son guide de s’enquérir s’il y avait beaucoup de déserteurs français qui avaient déjà franchi la rivière.
Et le guide, renseignements pris, de  répondre :

- Non, sire, vous êtes le premier.

C'est certainement là l'occasion unique que pourrait avoir un jour Hollande de ressembler à Napoléon ! ! littérature,écriture,histoire

17:10 Publié dans Acompte d'auteur | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : littérature, écriture, histoire |  Facebook | Bertrand REDONNET

Commentaires

Joli !

Écrit par : Michèle | 30.09.2014

Hollande ne peut être comparé à Napoléon en tant que déserteur. Il n'est pas un déserteur puisqu'il n'a mené aucun combat.

Écrit par : cleanthe | 30.09.2014

Hollande président a abandonné les engagements de Hollande candidat. Il a trahi les idéaux du parti socialiste, renié sa parole, déserté toute dignité humaine. Il n'est pire désertion que son parcours depuis qu'il est candidat.
Et le combat où il est en première ligne, c'est celui contre le peuple de France.

Bertrand et Cléanthe, nous sommes de acuerdo :)))

Écrit par : Michèle | 30.09.2014

Le sieur Hollande a donné le signal de la retraite dès son accession au trône.

Écrit par : Eve | 30.09.2014

Bonjour, joyeux commentateurs !

Michèle m'a coupé l'herbe sous le clavier. Je voulais dire, oui, que ce triste sire était un déserteur. Mais je comprends ce que veux dire Cléanthe, le seul combat que sait mener cet homme est pour rassasier son ego.
Justement, Eve.... Et c'est pour cette raison que je fis cette blague du passage du Dniepr, vérité historique cependant... En plus, à le voir japper contre Moscou comme il le fait pour plaire à Obama et aux corrompus de Kiev, je le verrais bien en caricature de 1812....

Écrit par : Bertrand | 30.09.2014

Je voulais dire depuis qu'il est président :)

Écrit par : Michèle | 30.09.2014

J'avais rectifié et les lecteurs aussi, je suppose : ) Mais, même candidat,il ne disait que des conneries. Il avait en face de lui un mec tellement détesté que ça passait pour de l'argent comptant,voilà tout...
D'ailleurs, c'est marrant, ça : imagine qu'en 2017, ces deux charlots soient face à face : l'élection se ferait avec les deux mecs les plus hais de France ! De quoi faire attraper une jaunisse aux électeurs de la république de France, qui n'en peuvent mais..

Écrit par : Bertrand | 30.09.2014

Comme Napoléon, il serait encore bien capable d'envoyer l'armée française en Russie si cela tournait mal en Ukraine. Il l'a déjà envoyée au Mali, en Centrafrique, en Irak...

Écrit par : Feuilly | 30.09.2014

Hollande n'est que le produit de la gauche au pouvoir, à quoi les gens s'attendaient-ils donc ? Avaient-ils oublié les reniements du sieur Mitterrand ? les événements se répètent comme un disque rayé et aussi dégradé, oui. Cela prouve que quand un pays s'effondre, c'est toujours emporté vers le bas par ce qui lui tient lieu de tête;;;
(je ne parviens pas, à propos de cet imbécile, à parler simplement de tête...°

Écrit par : solko | 30.09.2014

Feuilly, je n'ai pas le souvenir d'un président, effectivement, qui ait dégainé autant de fois en deux ans. Et encore, un comble, c'est Obama qui l'a retenu d'aller bombarder Damas !

Solko, "c'est toujours emporté vers le bas par ce qui lui tient lieu de tête;;;", exactement comme les choux.
Vous dites aussi : "à quoi les gens s'attendaient-ils donc ?" Ils s'attendaient à ce que Sarkozy dégage. Point. A rien d'autre. Enfin, ce que j'en dis, moué...

Écrit par : Bertrand | 01.10.2014

Les commentaires sont fermés.