UA-53771746-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.06.2017

Le livre

1.JPGL’automne s’annonce précoce…
En effet, La Pomme, qui devait se détacher de sa branche en octobre seulement, a décidé qu’elle couperait le cordon ombilical plus tôt et tomberait dès le mois d’août.
Août est aussi une belle saison pour les fruits, me direz-vous. J’espère en tout cas que celui-ci, ni trop vert, ni trop blet, sera à votre goût et saura flatter votre plaisir.
Sur la quatrième de couverture, peut-être cet extrait :

 « […] En creusant de plus en plus profondément la terre sous nos racines, nous découvrons finalement que nous sommes tous des exilés. Notre identité, celle que nous défendons bec et ongles comme on défendrait un rempart contre l’invasion, n’est que le reflet emprunté à quelques siècles d’histoire seulement. Une esquisse de proximité, une erreur de parallaxe, un portrait brossé avec ce qui est visible, sans fouilles plus lointaines.
Mon père et ma mère ont suivi le chemin des migrations antiques, comme elles contraints par l’adversité. C’est un mouvement perpétuel de va-et-vient sur cet immense jardin planétaire. »

Rendez vous donc, camarades de l'Exil des mots, en août pour ce nouveau partage, si cela vous chante !

16:32 Publié dans Acompte d'auteur | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | Bertrand REDONNET

Commentaires

Mmm... l'eau à la bouche...

Écrit par : Michèle | 14.06.2017

De l'eau fraîche, j'espère... :))

Écrit par : Bertrand | 15.06.2017

On a déjà envie de croquer la pomme et de refaire comme notre lointain ancêtre, qui fut lui aussi un exilé.

Écrit par : Feuilly | 15.06.2017

Cher Feuilly, je n'ai qu'un signe à te répondre et ce sera.... :)))
En tout cas, je te remercie et souhaite vivement que la lecture de mon livre ne chasse personne du Paradis terrestre qu'à sa façon chacun s'aménage... Hiiiiiiiiiiiii

Écrit par : Bertrand | 15.06.2017

Nous ne manquerons pas d'y être (et donc d'en être...).

Écrit par : nauher | 16.06.2017

Bonjour Philippe,

J'espère que vous allez mordre à dents gourmandes dans cette pomme !
De là à ce que cela étanche votre soif,je n'irai pas jusqu'à le prétendre.
Un salut au ciel de Lugdunum !

Écrit par : Bertrand | 18.06.2017

Écrire un commentaire