Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.09.2010

Les vols d'Air-France

Vautours2K.jpgMon interlocuteur en Poitou-Charentes est un camarade à l’esprit fraternel. Il s’est débrouillé vite fait pour déjouer le préavis de grève…
Mais à quel prix !
Un esprit fraternel, ça n’est pas forcément programmé pour négocier avec des vautours.
Air-France lui a donc revendu plein pot des billets réservés depuis 8 mois, billets avec pourtant option de changement moyennant  50 euros par tête de pipe  !
C’est-à-dire qu’ils ont fourgué deux fois le même vol, dont un qui  risque fort  de rester cloué au sol !
Et voilà comment la finance fait ses choux gras sur le dos des grévistes. Car, enfin, je suis un cas. Mais pas un cas isolé sans doute.
Et combien de fois ce genre de pratiques mafieuses se répète-t-il !
Un p’tit voyou de la lande agirait de la sorte pour deux grammes d’herbe qu’il serait livré sur-le-champ à la vindicte hargneuse des magistrats républicains !
Il paraît que la grogne monte en Europe...Hier Bruxelles, Paris, Varsovie, Barcelone...
Qu'elle monte !  Qu'elle monte !  Il y a du ménage à faire, du beau linge à passer par les fenêtres  !
Pour les billets SNCF, je me charge de la négociation, qui risque d’être fort houleuse.

Après les vols d’Air France, les déraillements de la SNCF, à n'en pas douter.

 

10:32 Publié dans Critique et contestation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature |  Facebook | Bertrand REDONNET

Écrire un commentaire