UA-53771746-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.03.2014

Des menteurs sans scrupules

iran-fabius-hollande1.jpgJ’avais pris la résolution de ne plus parler ici de l’Ukraine. D'en revenir aux livres, à la littérature, aux textes. Mais je ne le puis…
Ce sera la dernière fois sans doute. Du moins l’espéré-je.
Car il ne sert à rien d’écrire sur un petit blog misérable contre le mensonge des hommes quand il est érigé en puissance institutionnalisée.
Tout ce que je retire de cela, c’est la souffrance impuissante de voir des millions et des millions d’hommes avaler comme de la bonne soupe, dans leurs journaux ou le soir, abrutis devant leur télé, ce que les autorités américaines et européennes leur servent comme de la bonne morale.
La réalité est toute autre que ce qu’ils racontent. Ce que joue Poutine en portant ses armes en Crimée, ce n’est ni plus ni moins que l’existence même de la Russie. Car ce que les Européens appellent l’Ukraine libre, c’est une Ukraine vassale de l’OTAN, c’est-à-dire des missiles bientôt pointés sur Moscou, quasiment depuis sa banlieue.
J’exagère ? Qu’on se souvienne des missiles qui devaient être plantés en Pologne, à 200 km de l’enclave de Kaliningrad, et ce, au mépris d’accords conclus en 1994, je crois, et aux termes desquels l’Otan ne rechercherait pas à s’étendre à l’est
après la chute du mur.

Que font donc les journaux d’investigations en France ? Que fait Mediapart ? Que fait le très fin et très subtil leveur de lièvres Le Canard enchaîné ? Il n’y a donc que le linge sale de la famille, Cahuzac, Buisson, Copé, Sarkozy qui les fasse bander ? A moins qu'ils ne participent eux-mêmes de l'enfumage général ?
Car enfin, ce que je sais, par un  site d’info polonais, officiel, ils doivent bien le savoir aussi, s’ils sont si malins dans l’investigation ?!

En effet, le 27 février dernier, le ministre des affaires étrangères estonien s’est inquiété auprès de Mme Catherine Ashton (représentant l’UE en Ukraine) de ce que les snipers de Maïdan, photos à l’appui,  tiraient tantôt sur la police, tantôt sur les manifestants. Ils étaient des tireurs d’élite, très entrainés, des professionnels, visant à la carotide et au cœur, les médecins l’ont certifié. Des tueurs. Madame Ashton et la coalition aujourd’hui au pouvoir en Ukraine ne veulent pas entendre parler d’enquête là-dessus.
Pourquoi ? Qui étaient ces tueurs ? Eussent-ils été des Russes au service de Ianoukovitch, que Madame Ashton aurait alerté aussitôt tout l’occident à grands cris terrorisés.
Elle a simplement et calmement répondu :

- C’est embêtant. Cependant nous ne voulons pas d'enquête là-dessus...

Alors, Hollande, Fabius, vous recevez donc dans vos palais des tueurs, des assassins, et, la mine austère et fière, abondamment parfumés, le cheveu gominé, la parole docte, le port altier des gens de pouvoir, vous négociez avec eux ?
Et vous assénez en même temps au peuple de France que Poutine est un dictateur fou et que vous, vous êtes du côté du droit et du dialogue ??
En plus, vous vous faites le bras armé et les vassaux aplatis d’un pays, les USA, qui n’a que le droit international, la légitimité et la démocratie à la bouche alors que, comme le dit un journal russe de langue française « son rôle dans l’histoire de l’humanité a justement été non pas d’éviter les bains de sang mais au contraire de les accroître. Un pays responsable des pires crimes contre l’humanité : seul utilisateur d’armes nucléaires contre la population à ce jour, guerre du Vietnam, putschs criminels en Amérique latine, soutien actif des régimes racistes d’apartheid en Afrique du Sud et Israël, bombardement de la Yougoslavie et de la Libye. Financement, soutiens armés et logistiques de rébellions responsables de crimes contre l’humanité, comme en Côte d’Ivoire et plus récemment en Syrie, maintes tentatives de déstabiliser aujourd’hui les alliés de la Russie en Amérique latine, comme en ce moment au Venezuela, des victimes aux quatre coins du monde parmi lesquelles beaucoup de femmes, d’enfants et d’hommes de tous les âges. »

Messieurs Fabius, Hollande et consorts,  un proverbe polonais dit : le mensonge a de courtes jambes.
Ce mensonge-là ne courra donc pas plus vite que ne court l’Histoire. Vous serez rattrapés et vous en serez comptables.
Le plus tôt possible ; je l’espère vivement.

15:41 Publié dans Ukraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : écriture, ukraine, politique |  Facebook | Bertrand REDONNET

Les commentaires sont fermés.